Histoire coloniale et postcoloniale

Le témoignage de Bachir Hadjadj

publié le 14 mai 2009
« les voleurs de rêves » de Bachir Hadjadj

cent cinquante ans d’histoire d’une famille algérienne

 
Une éducation coloniale (1944-1954) - 1. Bachir à l’école

« je retrouvais tous les matins avec un délicieux bonheur mes camarades de classe et les maîtres... » de l’école de Châteaudun du Rhumel

 
Une éducation coloniale (1944-1954) - 2. Bachir au lycée

le passage de Bachir au lycée de Constantine juste avant que ne se déclenche la guerre d’indépendance algérienne

 
Une éducation coloniale (1944-1954) - 3. Les deux mondes

« peu à peu, nous n’avons plus eu rien à nous dire ; les dés étaient jetés » ; les rêves « pour revivre dans un même monde de “liberté, d’égalité et de fraternité” s’étaient définitivement envolés »

 
Bachir Hadjadj à Toulon

jeudi 6 novembre, à 18h30, il sera à la Faculté de Droit de Toulon pour une conférence/débat sur le thème « Au-delà de toute polémique, 150 ans d’histoire d’une famille algérienne »

 
“C’était notre terre” de Mathieu Belezi

déchirer le voile de l’illusion coloniale