Histoire coloniale et postcoloniale

Rwanda : premier procès en France d’un accusé de complicité de génocide

publié le 5 février 2014 (modifié le 17 juin 2019)
  • La vidéo de Jean Carbonare, Président de l’association Survie en 1993, au journal d’Antenne 2 suite à la mission internationale d’enquête de la FIDH au Rwanda :
  • Le rapport de la FIDH et d’autres organisations “Rwanda : Violations massives et systématiques des droits de l’Homme depuis le 1er octobre 1990”, publié en 1993 : http://www.fidh.org/IMG/pdf/comintm....

En janvier 1993, une mission internationale d’enquête de la FIDH et d’autres organisations de la société civile [1] se rend au Rwanda pour enquêter sur les exactions contre les Tutsis et les opposants politiques. La Commission internationale d’enquête conclut à la perpétration de violations des droits de l’Homme « massives et systématiques, avec l’intention délibérée de s’en prendre à une ethnie déterminée » prémices de la logique génocidaire mise en oeuvre en avril 1994.

  • Le rapport de la FIDH et d’autres organisations “Vies brisées : les violences sexuelles lors du génocide rwandais et leurs conséquences”, publié en 1996 : http://www.fidh.org/fr/afrique/rwan....
  • Le livre Aucun témoin ne doit survivre : le génocide au Rwanda, rédigé par Alison Des Forges et publié par la FIDH et Human Rights Watch [en anglais] : http://www.hrw.org/legacy/reports/1....

[1Association pour la Défense des Droits de la Personne et des Libertés Publiques - ADL, Association Rwandaise pour la Défense des Droits de l’Homme - ARDHO, Association des Volontaires de la Paix - AVP et Ligue Chrétienne de Défense des Droits de l’Homme - LICHREDOR, regroupées dans le Comité de Liaison des Associations de Défense des Droits de l’Homme - CLADHO ; ainsi que KANYARWANDA - Association pour la promotion de l’Union par la justice sociale.