les hommages publics à l’OAS ne doivent plus être tolérés !

publié le 2 juillet 2005 (modifié le 11 juillet 2006)

Communiqué du Comité régional PACA de la LDH

LES HOMMAGES PUBLICS À L’OAS NE DOIVENT PLUS ÊTRE TOLÉRÉS !

Le maire de Marignane a attribué à l’ADIMAD (Association de Défense des Intérêts Moraux et Matériels des Anciens Détenus et Exilés politiques de l’Algérie française) une parcelle vierge dans le nouveau cimetière de la ville.

L’ADIMAD souhaite y ériger un monument pour rendre hommage aux quatre « fusillés de l’OAS » (Organisation Armée Secrète) :

  • Jean-Marie Bastien-Thiry qui a dirigé l’attentat manqué du Petit-Clamart contre le Général de Gaulle (août 62),
  • Roger Degueldre, chef des commandos delta, qui a organisé l’assassinat à Alger des six inspecteurs des centres sociaux éducatifs dont Mouloud Feraoun (mars 62),
  • Albert Dovecar et Claude Piegts qui ont participé à l’assassinat du commissaire central d’Alger Roger Gavoury (mai 61).

Ces activistes ont été jugés, condamnés à mort par la justice française (à une époque où la peine de mort n’avait pas encore été abolie) et exécutés.

L’ADIMAD avait initialement l’intention d’inaugurer la stèle le 6 juillet 2005, en hommage à Roger Degueldre (exécuté le 6 juillet 1962).

De nombreuses associations ont demandé que soit interdit cet hommage public à l’OAS, groupe terroriste qui a fait des milliers de victimes en tentant par la terreur de garder l’Algérie française. La forte mobilisation de l’opinion a contraint le maire de Marignane à un recul : il a demandé à l’ADIMAD de renoncer à l’inauguration prévue, « le temps que les passions s’apaisent ».

Nous restons mobilisés. Si une cérémonie devait se dérouler le 6 juillet, nous serions présents à Marignane, pacifiquement mais fermement.

Hier, le conseil municipal de Toulon a décidé à l’unanimité de faire disparaître une tache de l’extrême-droite : le « carrefour Général Salan » portera désormais le nom plus conforme à la vérité historique de « carrefour Colonel Salan ». Toulon rend ainsi hommage à un des libérateurs de la ville en 1944, et non au chef de l’OAS.

Nous remercions toutes celles et ceux qui ont permis de parvenir à ces résultats.

Il faut que nous restions vigilants. Il ne doit plus y avoir de cérémonies publiques d’hommage à ce groupe factieux !

Rester passif serait devenir complice.

Arles, le 25 juin 2005

Le comité régional PACA de la LDH

 

Une manifestation est prévue à Marignane, samedi 2 juillet à 15 h - Parc Camoin (Gare routière) - à l’appel de différentes associations [1]

D’autre part, le MRAP a deux projets pour le mardi 5 juillet :

  • à 18h, une conférence de presse à l’Hôtel ANTARA Marignane en présence de Mouloud AOUNIT secrétaire général du Mrap.
  • à 19h, une conférence-débat avec un historien, en présence de familles de victimes et d’anciens combattants.



[1FSU 13, Ras l’front Vitrolles-Marignane et Marseille, LCR, Femmes en noir Marseille, Aix-Solidarité, Association des travailleurs maghrébins de France, Mouvement des indigènes-Aix-Marseille, Féministes pour l’égalité, Alliance anarchiste, JCR, PS Marignane, PS Vitrolles, PS Lambesc, LDH Marseille Nord Sud, Ensemble Citoyens Martigues, les Verts Marignane,UJFP (union juive française pour la paix), Discrimination zéro, Solidaires, SUDPTT, RAP Marseille (rassemblement pour une Algérie progressiste), Alternativelibertaire (13, 84, 83, 30, 34), PC Marignane, PC Vitrolles, ACCA (Agircontre le colonialisme aujourd’hui), Survie....