le Mrap demande la destruction de stèles à la mémoire d’anciens membres de l’OAS

publié le 15 juillet 2005

Le Mrap demande à Villepin la destruction de stèles


PARIS, 12 juillet [Reuters] - Le Mrap a écrit au Premier
ministre Dominique de Villepin pour réclamer la destruction de stèles érigées en France à la mémoire d’anciens membres de l’Organisation armée secrète (OAS, pro-Algérie française).

Dans une lettre adressée au chef du gouvernement, le
président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, Mouloud Aounit, demande aussi que soient rebaptisées les rues « portant le nom des tueurs de l’OAS ».

A deux jours de la fête nationale du 14-Juillet, Mouloud
Aounit dénonce « l’apologie du colonialisme » et insiste sur la nécessité de « préserver les principes de justice de notre République ».

Il fustige les récentes commémorations et inaugurations de
stèles en France, notamment celle du 6 juillet à Marignane, et dénonce l’installation en cours de musées et de mémoriaux.

"Ces problèmes ayant par ailleurs un lien direct sur le
devenir du vivre ensemble en France et sur les relations
d’amitié entre les peuples français et algérien, il nous semble nécessaire de vous interpeller solennellement« , écrit-il. »Il est évident que laisser perdurer ce contexte ne peut
qu’altérer les bonnes relations entre la France et l’Algérie alors que ces deux pays s’apprêtent à signer un traité d’amitié en fin d’année", ajoute-t-il.

Des monuments à la la mémoire de militants de l’Algérie
française existent notamment à Toulon, Perpignan, et Béziers.

/PBN