Histoire de France et rejets identitaires

publié le 29 mars 2017
“la Marseillaise” obligatoire à l’école

l’apprentissage de l’hymne national français devient obligatoire

 
la fête nationale

elle commémore la Fête de la Fédération, le 14 juillet 1790

 
Nicolas Sarkozy donne un bon point à la France en histoire

il est fier qu’elle n’ait pas inventé la solution finale ...

 
la dernière lettre de Guy Môquet et celle de Michel (Missak) Manouchian

la lettre de Manouchian aurait été sans doute plus appropriée... mais il n’était pas français

 
la solidarité des “grands commis de l’Etat”

Raymond Barre et Pierre Messmer avaient tous deux témoigné en faveur de Maurice Papon, au procès de ce dernier à Bordeaux, en octobre 1997

 
Henri Guaino fustige les professeurs qui refusent d’obéir

ces professeurs « dont la nation a payé des études, dont la nation paie le salaire », et qui refusent de lire à leurs élèves la lettre de Guy Môquet comme cela leur a été prescrit

 
commémoration de 1918 : une nouvelle instrumentalisation de l’histoire ?

les recommandations du rapport de Jean-Jacques Becker, reprenant à 7 reprises le mot « sacrifice », vont dans le sens d’un hommage à l’« union sacrée »

 
confusionnisme émotionnel autour des victimes de la Shoah

l’historien Henry Rousso et le philosophe Régis Debray condamnent la dernière « fausse bonne idée » de Sarkozy qui est de confier à chaque élève de CM2 la mémoire d’un enfant victime de la Shoah

 
le vieux monsieur aurait-il aimé voir ça ?

les obsèques du dernier “poilu” orchestrées par Nicolas Sarkozy

 
l’hommage de Hubert Falco à Monseigneur Saliège

le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants a rendu un hommage solennel aux Justes de France lors de la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv

 
un maire censure une ancienne déportée

le temps où il fallait masquer le képi français du gardien du camp de Pithiviers est-il vraiment révolu ?

 
la croisade des partisans d’un apprentissage passéiste de l’Histoire de France

des historiens membres du Cvuh réagissent à la complaisance dont ceux-ci bénéficieraient auprès des médias

 
pour la LDH, ce n’est pas le rôle de la justice d’écrire l’histoire

le Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane pour avoir exposé une photo représentant l’industriel Louis Renault aux côtés d’Adolf Hitler et Hermann Göring

 
discours de Jacques Chirac lors de la commémoration de la Rafle du Vel’d’Hiv’

dans son allocution du 16 juillet 1995, le président de la République reconnaît la responsabilité de l’Etat Français et celle des Français

 
vague brune sur l’histoire de France

le CVUH répond au Figaro-Magazine

 
d’une petite rafle en Provence, par Nelcya Delanoë

compte-rendu de Véronique Servat

 
Valls nous appelle à repartir comme en 14

de l’utilisation du roman national pour les besoins de la politique

 
« qu’un sang impur ... »

notre hymne national n’aurait-il pas besoin df’un « lifting » ?

 
nos ancêtres les gaulois

la fabrication du “roman national”

 
encore une louche de sang impur, les enfants...

par Bernard Girard, enseignant

 
nos ancêtres les Gaulois, selon Nicolas Sarkozy

chassez le naturel, il revient au galop

 
François Fillon et l’histoire de France

il se prononce en faveur du roman national qui permettrait « l’édification progressive de notre nation »