Contrôle au faciès

publié le 7 mars 2016
Quotas d’expulsions et contrôles au faciès

à combien de contrôles d’identité faut-il procéder pour pouvoir expulser 25 000 personnes ?

 
Contrôles policiers au faciès : une enquête confirme une dérive qui est de notoriété publique

les contrôles de police se fondent principalement sur l’apparence des gens et non sur un comportement suspect

 
Scènes de chasse à l’Arabe sur les Champs-Elysées

Anyss Arbib raconte la discrimination au faciès

 
En finir avec les contrôles au faciès

la chasse au faciès : discriminatoire, inefficace et contre-productive

 
QPC sur les contrôles d’identité

des avocats vont soulever une QPC pour chaque dossier traité par la justice dans lequel il est fait état d’un contrôle d’identité reposant sur un délit de faciès

 
Des SMS contre les contrôles au faciès

pour lutter contre les contrôles d’identité abusifs, le collectif Contre le contrôle au faciès lance une opération textos

 
La base de l’humiliation

un rapport de HRW sur les contrôles d’identité abusifs en France

 
Plainte collective contre les contrôles au faciès

15 personnes saisissent le Conseil d’Etat

 
Délit de faciès : Manuel Valls refuse une mesure “bureaucratique”

nouvelle provocation du ministre de l’Intérieur

 
En finir avec les contrôles “au faciès”

les associations déplorent le reniement du gouvernement

 
Mettre un terme aux contrôles d’identité abusifs

le Défenseur des droits demande un cadre plus strict pour les contrôles d’identité

 
En France, y a pas de contrôles d’identité abusifs !

les personnes qui avaient porté plainte pour contrôles discriminatoires ont été déboutées

 
Contrôle d’identité au faciès : une pratique discriminatoire

treize personnes ont été déboutées de leur plainte contre l’État – le procès en appel

 
Contrôle au faciès : une cérémonie de dégradation, par Emmanuel Blanchard

le contrôle d’identité par les forces de police est utilisé comme une arme symbolique d’humiliation de certaines populations

 
contrôles au faciès : le DDD s’énerve

trop souvent utilisés comme une « arme symbolique d’humiliation » à l’égard d’une certaine frange de la population

 
Contrôles au faciès : l’Etat condamné pour “faute lourde”

des pratiques injustifiables de la police envers une certaine catégorie de jeunes

 
Le gouvernement ne veut pas entendre parler de délit de faciès

délit de faciès : le premier ministre veut ignorer une promesse de campagne de François Hollande

 
À quand la fin des contrôles d’identité au faciès ?

ce serait la réalisation d’un engagement de campagne